COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMMÉDIATE

Journée de sensibilisation à l’Assemblée nationale

L’OACIQ en action afin d’accroître la littératie immobilière

Brossard, le 30 octobre 2019 – L’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) tiendra aujourd'hui une journée à l’Assemblée nationale dans le but d’échanger avec les élus sur la nécessité de démocratiser et de vulgariser les transactions immobilières auprès du grand public.

En effet, constatant un besoin réel d’information de qualité chez les consommateurs, l’OACIQ, en vertu de sa mission exclusive de protection du public, veut contribuer, au premier plan, à l’amélioration de la littératie immobilière.

Un besoin marqué

Les données d’un sondage1 réalisé pour le compte de l’OACIQ révèlent que ce besoin est important, notamment auprès des acheteurs d’une première propriété. En effet, seulement 39 % des répondants se sentent bien préparés pour acheter leur première propriété et 70 % d’entre eux trouvent au moins une étape de leur transaction complexe.

« Notre volonté est de simplifier le langage et de rendre des outils ainsi que de la formation disponibles afin de permettre aux consommateurs de prendre des décisions encore plus éclairées au cours de leurs transactions immobilières », a mentionné Me Nadine Lindsay, présidente et chef de la direction de l’OACIQ et vice-présidente des Autorités de réglementation du courtage immobilier du Canada.

Un organisme en pleine action

L’OACIQ détient le rôle d’encadrement du travail des quelque 16 000 agences et courtiers immobiliers au Québec dans le but de protéger les consommateurs dans leurs transactions immobilières. Pour mener cette mission à terme, l’Organisme se doit d’être bien connu du public. C’est pourquoi il a mis, dans les dernières années, les bouchées doubles pour communiquer son rôle et les protections offertes au public en appliquant la Loi sur le courtage immobilier. La journée de rencontres des élus à l’Assemblée nationale se tient dans cette lignée.

Ainsi, uniquement pour 2018, cela représente :

  • Un centre de renseignement Info OACIQ, qui a accueilli plus de 53 000 demandes lors de la dernière année, avec un taux de satisfaction de 98 %;
  • Un site web complet qui permet notamment de s’informer et de consulter le Registre des titulaires de permis;
  • Un Service d’inspection qui a effectué près de 2 500 inspections auprès des courtiers au Québec;
  • Plus de 2 000 demandes d’assistance traitées par le Service d’assistance au public;
  • Une formation de base et un examen de certification obligatoires, et de la formation continue pour l’ensemble des courtiers;
  • Une cinquantaine de formulaires obligatoires et recommandés uniformisés pour les transactions;
  • Un Fonds d’indemnisation du courtage immobilier qui est passé de 35 000 $ à 100 000 $ par réclamation, soit une des meilleures protections au Canada en cette matière;
  • Un Fonds d’assurance responsabilité professionnelle du courtage immobilier du Québec, ainsi que;
  • Un syndic et un comité de discipline qui veillent à appliquer les protections de la Loi sur le courtage immobilier.

Des initiatives concrètes

Parmi les premiers jalons de sa démarche de démocratisation de la transaction immobilière, l’OACIQ a lancé, en septembre dernier, une version renouvelée et entièrement numérique de ses guides de l’acheteur et du vendeur. Deux outils éclairants sur les étapes pour acheter ou vendre une propriété en toute confiance avec un courtier.

Ces gestes seront suivis de plusieurs autres. Par ailleurs, en mars prochain, l’OACIQ lancera un guide sur l'acquisition de copropriétés en collaboration avec le RGCQ (Regroupement des gestionnaires de copropriétés du Québec) et GCR (Garantie de construction résidentielle).

L’Organisme poursuivra également la simplification de ses outils, dont la revue de ses formulaires, notamment, avec la collaboration d’Éducaloi.

« Nous sommes fiers de la démarche d’information entamée, qui nous a d’ailleurs conduit à augmenter notre notoriété de 157 % au cours des deux dernières années. Et nous avons bien l’intention de la poursuivre jusqu’à ce que les Québécois se sentent bien renseignés, accompagnés et préparés lors de leurs transactions immobilières à venir » a conclu Me Lindsay.

À propos de l’OACIQ

L’OACIQ assure la protection du public qui utilise les services de courtage immobilier et hypothécaire encadrés par la Loi sur le courtage immobilier. Il est membre des Autorités de réglementation du courtage immobilier du Canada (ARCIC), une organisation qui regroupe l’ensemble des régulateurs canadiens en matière de courtage immobilier, d’inspection en bâtiment, et de gestion de copropriétés pour certaines provinces.

1Sondage web par panel auprès de 1509 Québécois adultes, réalisé par SCOR du 6 au 18 mars 2019.

 

Pour tout renseignement :

Antoine Kack
Tact Conseil
581-894-0159
akack@tactconseil.ca

 

 

 

Dernière mise à jour : 30 octobre 2019
Numéro d'article : 207254