Conçue pour les titulaires de permis et rendue disponible à titre informatif pour le public, notez que certains hyperliens de cette ligne directrice ne sont pas accessibles au public.

3. Rôle et responsabilité du dirigeant d'agence

La modernisation de la Loi sur le secteur privé prévoit que toute personne qui exploite une entreprise est responsable de la protection des renseignements personnels qu’elle détient1.

La personne ayant la plus haute autorité au sein de l’entreprise (le dirigeant d’agence ou le courtier exerçant à son compte, selon le cas), sera d’office responsable de la protection des renseignements personnels au sein de son entreprise. Elle pourra toutefois déléguer cette fonction à un tiers.

C’est l’agence qui « détient » juridiquement les renseignements personnels. Ainsi, le courtier qui agit pour le compte de l’agence doit lui transmettre sans délai tous les renseignements qu’il recueille dans le cadre d’un mandat. Bien qu’il puisse garder une copie des renseignements pendant l’exécution du mandat, le courtier doit immédiatement détruire sa copie lorsque les renseignements ne sont plus nécessaires à l’exécution de ses fonctions (par exemple, après la réalisation de la transaction immobilière ou le refus de la promesse d’achat, etc.).

Avant leur destruction, le courtier doit s’assurer que tous les documents et les renseignements (y compris les courriels et les textos) ont été transmis à l’agence ou déposés dans le dossier GED de l’agence.

L’agence doit fournir à ses courtiers et à ses employés des directives et des politiques claires et conformes aux lois en matière de protection des renseignements personnels. Dès septembre 2022, elle doit tenir un registre des incidents de confidentialité.

 

Nouvelles obligations à compter du 22 septembre 2023 :

  • Implanter des politiques internes encadrant la conservation et la destruction des renseignements personnels et afficher des informations détaillées concernant ces politiques sur son site Internet, le cas échéant;
  • Définir les rôles et les responsabilités des membres du personnel tout au long du cycle de vie de ces renseignements (de la cueillette à la destruction);
  • Élaborer un processus de traitement des plaintes relatives à la protection des renseignements personnels.

 

Pour en savoir plus :


1 LQ 2021, c.25, art. 103 introduisant l’art. 3.1 dans la Loi sur le secteur privé.
Dernière mise à jour : 30 août 2022
Numéro d'article : 250421